winter-1143545_1280
Les médecins chinois d’antan prêtaient une grande attention à l’importance pour l’homme de s’harmoniser avec son environnement, afin de préserver la santé et favoriser la longévité. Dans le Nei Jing (Huang Di Nei Jing Su Wen), un des documents piliers de la médecine chinoise, il est dit :

« Pendant les mois d’hiver, toutes choses dans la nature se dessèchent, se cachent, retournent au domicile, et entrent dans une période de repos. Les lacs et les rivières gèlent et la neige tombe. C’est un moment où le yin domine le yang.
Par conséquent, on devrait s’abstenir de l’utilisation excessive de l’énergie yang. On se retire tôt et on se lève avec le soleil. Les désirs devraient être modérés et l’esprit tranquille. Restez au chaud, évitez le froid, et gardez la peau couverte. Évitez la transpiration. »

Ces conseils nous viennent d’une autre culture et d’une autre époque. Mais que peut-on en tirer pour mieux vivre en santé à notre époque? Il faut comprendre que le mouvement de l’hiver en est un de repli sur soi et d’introspection. Il est préférable d’éviter de s’épuiser physiquement et mentalement. On se couvrira adéquatement, bien sûr, et on évitera de s’exposer au froid si on a transpiré ou si on a les cheveux mouillés.

L’hiver est le temps idéal pour développer un style de vie contemplatif et des activités comme la méditation, le taïchi ou le yoga. En gardant l’esprit serein et calme, on évitera l’épuisement psychologique et la dépression saisonnière.

Au niveau de l‘alimentation, on préférera des aliments chauds et réchauffants et on évitera les aliments crus, froids et refroidissants.

Pour plus de renseignements sur l’acupuncture et la médecine chinoise, et ce qu’elles peuvent faire pour vous, contactez nous ou prenez rendez-vous.