cancer

Selon une étude pilote conduite au HanseMerkur Centre for Traditional Chinese Medicine au centre médical universitaire de Hambourg, l’acupuncture aiderait les patients atteints de cancer qui reçoivent un traitement en chimiothérapie à réduire les douleurs, engourdissements ou picotements qu’ils ressentent dans les bras et les jambes. Cette condition est connue sous le nom de neuropathie périphérique causée par la chimiothérapie, et rend difficile l’accomplissement des activités de la vie quotidienne chez certains patients.

Selon le National Cancer Institute, faisant partie du U.S. Department of Health, de 30 à 40% des patients atteints de cancer et traités par la chimiothérapie ressentent ces symptômes.

Les chercheurs ont mesuré les effets de l’acupuncture sur la vitesse et l’intensité des signaux nerveux dans les mollets de patients volontaires. Les chercheurs ont constaté une amélioration de la rapidité et de l’intensité des signaux nerveux. Des études antérieures suggèrent que l’acupuncture a pour effet d’augmenter la circulation sanguine et de réparer les dommages aux nerfs. Cette étude pilote ne comportait qu’un faible nombre de participants mais à la lumière des résultats, les chercheurs prévoient une étude plus élargie afin d’approfondir leur recherche.

Source : http://www.medicaldaily.com/news/20111206/8109/acupuncture-may-help-nerve-pain-chemotherapy-chemotherapy-induced-peripheral-neuropathy-cipn.htm