Il existe un concept particulier en acupuncture et en médecine chinoise qui n’a pas son équivalent dans la majorité des autres systèmes de santé. Ce concept, bien qu’essentiel dans le traitement d’un grand nombre de problèmes de santé difficiles à traiter, reste obscur et peu connu d’un grand nombre d’acupuncteurs et de praticiens en médecine chinoise. Il s’agit des facteurs pathogènes latents.

Les facteurs pathogènes latents sont des influences pathologiques qui pénètrent dans le corps et y demeurent, souvent sans se faire remarquer, et provoquent une réaction immunitaire persistante. Ces facteurs pathogènes latents sont la cause de nombreux problèmes de santé chroniques difficiles à cerner et à traiter.

On reconnaît un pathogène latent lorsque qu’on peut dire : « je n’ai jamais été bien depuis… ». Un pathogène latent peut se manifester comme un ‘écho’ d’une infection qu’on a eu dans le passé dont les symptômes semblent revenir épisodiquement. Il peut aussi se manifester par des symptômes systémiques (qui affectent le corps dans sa totalité) mal définis qui ne pointent vers aucune pathologie particulière. Parfois le patient ressentira une fatigue persistante ou des épisodes de fatigue démesurée par rapport aux activités. Il peut aussi y avoir des épisodes de fièvre légère, de la transpiration anormale, des douleurs articulaires non expliquées ou des lésions cutanées. Souvent le pathogène se manifestera lorsque le corps est affaibli par le surmenage ou le stress excessif.

En médecine chinoise, on retrouve des informations sur la présence de pathogènes latents causant des maladies chroniques datant de la dynastie des Shang (商朝 – il y a environ 3500 ans). Cependant, le concept et ses descriptions dans les textes médicaux classiques étant relativement obscurs, il a été laissé de côté par plusieurs médecins même en Chine.

Toute déficience des mécanismes de défense de l’organisme peut prédisposer à l’invasion par un pathogène latent. Le surmenage est fréquemment impliqué dans le développement d’un pathogène latent. Vouloir continuer à travailler et performer en ignorant une maladie mobilise les ressources du corps qui devraient être utilisées pour la guérison de la maladie, ce qui cause une réponse immunitaire incomplète qui permet aux facteurs ayant causés la maladie de s’installer plus profondément dans l’organisme.

L’immunisation est elle aussi une cause potentielle de pathogène latent. La vaccination, comme elle est pratiquée de nos jours, injecte un pathogène atténué dans l’organisme afin de susciter une réaction immunitaire. Ce pathogène pénètre immédiatement au-delà des premières lignes de défense de l’organisme directement en profondeur. Il évite ainsi les défenses superficielles de l’organisme que sont les muqueuses des systèmes respiratoire et gastro-intestinal. Si le patient est déjà affaibli ou si la vaccination a lieu en présence d’une maladie aigüe, la réaction immunitaire peut se faire de façon incomplète emprisonnant le pathogène dans les couches profondes de l’organisme.

Un pathogène latent peut aussi se développer lors de l’utilisation d’antibiotiques pour traiter une infection virale aigue ou suite à un traitement inapproprié de diverses affection aiguës. Là aussi, il y aura une réaction immunitaire incomplète et l’agent pathogène, affaibli, se réfugiera dans les couches plus profondes du corps.

D’autres facteurs pouvant contribuer au développement de pathogènes latents sont l’environnement (exposition à des produits chimiques, moisissures, etc.), une infection particulièrement virulente (c’est le cas des épidémies où même les gens les plus forts sont affectés), l’utilisation de drogues, le stress, et tout autre facteur susceptible d’affaiblir l’organisme et ses capacités immunitaires.

Les pathogènes latents, de par leur nature même, sont relativement difficiles à traiter. L’élément pathogène est installé en profondeur dans l’organisme et y est souvent depuis longtemps. Il s’est modifié et se manifeste par des symptômes systémiques qui compliquent son identification. Donc, si vous souffrez de problèmes de santé affectant plusieurs des systèmes du corps, de symptômes récurrents qui se manifestent par crise ou de façon cyclique, avez de la fatigue chronique, des maladies inflammatoires ou auto-immunes, de réactions à certaines toxines environnementales, ou d’autres problèmes de santé difficiles à associer à une maladie précise, consultez votre acupuncteur.