acoustic-1851248_1280_Pixabay

Un musicien, finissant sa maîtrise en guitare classique, consulte parce qu’il remarque une diminution de sa vitesse d’exécution et une sensation de fatigue dans la main droite. Il devra bientôt faire un concert et a besoin d’améliorer sa performance (vitesse d’exécution).

Le massage lui fait du bien et on lui a recommandé le massage tuina.

Image: Wikicommons

Le travail de la main droite chez un guitariste classique dépend implique principalement les fléchisseurs des doigts. Or la sur-utilisation de certains muscles peut contribuer à la formation de points gâchette. Un point gâchette est un “nœud” dans un muscle. Certaines fibres musculaires restent coincées ensemble et on peut percevoir une bande tendue dans le muscle et souvent une petite masse de la forme d’un noyau d’olive. Bien qu’on ait tendance à référer aux points gâchettes lorsqu’ils sont douloureux – ce qu’on appelle le syndrome de douleur myofasciale – un point gâchette peut être latent. Ce qui veut dire qu’il est présent mais il n’est pas douloureux.

Lorsqu’une partie des fibres musculaires d’un muscle donné reste contractée en permanence, le muscle est moins fort, moins endurant et moins souple. Une partie des fibres du muscle ne fonctionne pas avec le reste. Dans la performance athlétique autant que dans la performance artistique, qui est la cas ici, la présence de points gâchettes et de bandes tendues peut affecter négativement la performance.
Lors de la première rencontre, nous avons traité principalement avec le massage tuina puisque c’était le type de traitement que le patient désirait recevoir. Nous avons donc traité tout le bras, l’épaule, le poignet et la main. Ayant identifié plusieurs tensions et points gâchette sur les muscles fléchisseurs des doigts, nous avons relâché à l’aiguille certains de ces points. La technique conventionnelle pour relâcher un point gâchette à l’aiguille, technique qu’on appelle souvent “l’aiguille sèche” ou “la puncture physiothérapeutique” est en fait une technique de base en acupuncture et consiste à puncturer directement sur le point gâchette de façon à obtenir une fasciculation musculaire.
Deux semaines plus tard, le patient est revenu pour un autre traitement. Il a affirmé que le traitement lui a fait beaucoup de bien mais n’a pas remarqué de changement notable au niveau de sa performance, soit la vitesse d’exécution et la fatigue. Le deuxième traitement a donc été plus centré sur l’acupuncture avec le massage tuina en complément. Le traitement a consisté en certains points d’acupuncture classiques et quelques points gâchette sur les muscles fléchisseurs et extenseurs des doigts.
Le patient s’est présenté à la clinique la semaine suivante disant avoir remarqué une amélioration. Il sentait également ses muscles plus lâches. Nous avons donc fait un traitement relativement semblable au traitement précédent, combinant l’acupuncture traditionnelle au traitement des points gâchettes, et complétant par un massage tuina. Le patient ayant obtenu une amélioration satisfaisante et ayant atteint son objectif, il a choisi de mettre fin aux traitement.
En conclusion, cette histoire de cas démontre bien que l’acupuncture ne sert pas seulement à traiter la douleur et les blessures. Elle permet également d’augmenter la performance. On le voit souvent au niveau des athlètes, mais certains artistes en bénéficient également. De plus, on peut constater que la simple utilisation des points gâchette a ses limites. Le traitement est souvent beaucoup plus efficace en le combinant avec l’acupuncture traditionnelle et les thérapies manuelles.

Pour le traitement de vos douleurs et blessures musculo-squelettiques, autant que pour l’amélioration de votre performance, l’acupuncteur est votre meilleur allié. Contactez nous à Sports Acupuncture Mtl pour prendre rendez-vous ou en apprendre davantage sur ce que l’acupuncture, le tuina et la médecine chinoise peuvent faire pour vous.

 

Image: Wikicommon