Olympiques

Présentement, les yeux de la planète entière sont rivés sur les Jeux Olympiques de Rio. Du 5 au 21 août 2016, les meilleurs athlètes s’affrontent dans leurs disciplines respectives. Chaque athlète a à cœur de performer le mieux possible, et ils ont plusieurs outils à leur disposition. Parmi ces outils, il y a la médecine chinoise.

Nous avons entendu parler par le passé des athlètes qui ont utilisé l’acupuncture pour se remettre de blessures. Notamment la médaillée d’or de 2008, Yin Jian en planche à voile qui a reçu des traitements d’acupuncture presque quotidiennement lors des Jeux Olympiques de Beijing. Plus près de chez nous, et plus récemment, le Canadien Mark Mcmorris a utilisé l’acupuncture pour l’aider à se remettre d’une côte fracturée juste avant les Olympiques de Sochi en 2014. Malgré cette blessure récente, il a réussi à monter sur le podium.

Mais, ce qui a fait coulé beaucoup d’encre cette année sont les marques circulaires rouges qu’on remarque sur la peau de plusieurs athlètes, notamment Michael Phelps. Ces marques sont le résultat d’une modalité de traitement souvent utilisée en médecine asiatique, notamment par les acupuncteurs : les ventouses (souvent appelé « cupping »).

L’application de ventouses peut se faire de diverses façons mais consiste toujours à créer un vide dans un contenant circulaire qui tirera sur la peau où la ventouse est appliquée afin d’y activer la circulation. Elles sont utilisées principalement pour traiter les douleurs musculaires et articulaires, la fatigue et la tension musculaires, ainsi que certains problèmes respiratoires. Les ventouses permettent également d’accélérer la récupération après l’entraînement ou la compétition et de favoriser la guérison de certaines blessures.

Cette année, aux Jeux Olympiques, nous avons eu l’occasion de constater à quel point cette pratique est répandue chez les athlètes. En plus de Michael Phelps, plusieurs autres olympiens ont été vus avec des marques de ventouses. Parmi ceux-ci, on retrouve les gymnastes américains Sam Mukulak, Chris Brooks et Alex Naddour. Les nageuses de l’équipe australienne Cate and Bronte Campbell ainsi que Tessa Wallace ont eu recours à l’acupuncture ainsi qu’à la médecine chinoise.

La médecine chinoise, incluant les ventouses (cupping), l’acupuncture, le tuina et les herbes chinoises, est très utile pour permettre aux athlètes de se remettre rapidement de leurs blessures et d’offrir leur meilleure performance le moment venu.

Pour prendre rendez-vous ou pour avoir plus d’information sur l’acupuncture, les ventouses, le tuina et la pharmacopée chinoise, contactez votre acupuncteur.